Cabinet d'Orthodontie du Dr SIMON

04 91 80 93 05

Lorsqu'une dent de sagesse manque de place, il est préférable de l'extraire.

La prise de radiographie est le seul moyen de déterminer si vos dents de sagesse ont assez de place.

Les dents de sagesse

Les dents de sagesses, appelées troisièmes molaires, sont normalement au nombre de 4 et apparaissent de 18 à 25 ans. Il est possible d’en avoir moins ou pas du tout.

Pourquoi faut-il les extraire ?

Les dents de sagesse peuvent pousser normalement, mais elles peuvent aussi s'infecter ou provoquer des dégâts sur d'autres dents en transmettant une infection ou une carie. Les anomalies de croissance concernent surtout les dents de sagesse inférieures.
Lorsqu’une dent de sagesse manque de place, il est parfois préférable de l’extraire avant son évolution afin d’éviter de nombreux désagréments. Exemples : la dent de sagesse peut pousser partiellement ou de travers et entraîner des douleurs importantes, elle peut rompre l’alignement des dents adjacentes pour trouver sa place… En outre, les caries sont plus fréquentes car les dents de sagesse sont difficiles à atteindre avec la brosse à dents.

L’intervention

 Eruption de la dent de sagesse  Extraction de la dent Cicatrisation

Généralement les quatre dents de sagesse sont extraites en une seule fois sous anestésie générale. Selon la disposition et le nombre de dents à extraire, l'extraction peut se faire quelques fois en plusieurs rendez vous sous anesthésie locale.

Après l’extraction d’une ou de plusieurs dents de sagesse, il est fréquent qu'un petit saignement persiste pendant quelques heures. Il suffit alors d’appliquer une compresse sur la zone de l'extraction et de la mordre jusqu’à ce que le saignement s'arrête.

 Éruption de la dent de sagesse
Éruption de la dent de sagesse
 Extraction de la dent de sagesse
Extraction de la dent de sagesse
 Cicatrisation
Cicatrisation

Nos conseils

  • Une surveillance régulière de l'évolution des dents de sagesse est conseillée.
  • Certaines précautions après l’intervention sont nécessaires pour obtenir une bonne cicatrisation de la plaie. Ainsi une alimentation molle, tiède ou froide, une bonne hygiène buccale, l’arrêt du tabac, de l’alcool et de tous les irritants sont vivement recommandés.

Article rédigé par le praticien le 11/04/2018